Après une extension de nom de domaine, un datacenter pour le Togo

Depuis un peu plus d’un an, le continent africain semble tout mettre en œuvre pour développer une réelle identité numérique. Aussi, après le lancement de l’extension de nom de domaine .africa ou encore de plusieurs extensions nationales, voilà que certains pays comme le Togo se lance dans la construction de datacenters…

Le Togo veut aller plus loin dans sa démarche de souveraineté numérique

Au mois de septembre dernier, le Togo s’est illustré en lançant l’extension de nom de domaine .tg avec l’objectif de faire rayonner son identité numérique à l’international.

Eh bien, ce petit pays d’Afrique de l’Ouest aspire à aller plus loin comme le prouve le lancement, il y a quelques jours, de la construction d’un datacenter à Lomé, la capitale du Togo.

Baptisé « Carrier Hotel », ce datacenter mettra à disposition des entreprises locales de l’espace, un réseau électrique et un système de refroidissement afin que chacune puisse y faire fonctionner ses serveurs, ses équipements réseaux mais aussi son matériel de stockage dans des conditions optimales.

Bien évidemment, pour ce projet de datacenter au Togo, rien n’a été laissé au hasard puisque l’ambition est que le Carrier Hotel compte parmi les centres de données « les plus performants d’Afrique de l’Ouest ». Autant dire qu’il devrait respecter toutes les normes actuelles en matière de fiabilité, de qualité mais aussi de sécurité des données. Il sera d’ailleurs certifié Tier III.

Un datacenter entièrement financé par la Banque Mondiale

Désireux de développer sa souveraineté numérique, le Togo ne va pas avoir à investir pour se doter de son tout premier datacenter.

En effet, dans le cadre du WARCIP (Plan Régional de Développement des Infrastructures de Communication en Afrique de l’Ouest), c’est la Banque Mondiale qui va intégralement financer ce projet qui devrait voir un datacenter flambant neuf être livré au second semestre 2020.

C’est l’entreprise BTP Centro qui a été sélectionnée pour mener le chantier de construction alors que le pôle infrastructure, énergie et environnement a été confié à CFAO Technologies & Energy, une société française qui a eu l’honneur de contribuer à la construction du plus grand datacenter d’Afrique Centrale à Douala (Cameroun).

Avec un tel projet, le Togo démontre en tout cas ses ambitions et sa motivation à jouer un vrai rôle sur l’échiquier mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.