Grand débat national : le site officiel victime de typosquatting

Alors que les Français sont actuellement invités à faire connaître leurs propositions au gouvernement dans le cadre du « grand débat national », le site officiel de cette initiative est victime de typosquatting. Plusieurs sites parodiques ou humoristiques utilisent effectivement des noms de domaine très ressemblants…

Un grand débat national lancé dans la précipitation ?

Réponse à la crise des « gilets jaunes », le grand débat national a été lancé le mardi 15 janvier 2019 et il semblerait que cette initiative ait été montée dans la précipitation. Preuve en est, le site officiel granddebat.fr a été victime de typosquatting (en savoir plus sur le typosquatting) dès sa création (le 20 décembre 2018), ce qui semble indiquer que l’État n’a pas pris le temps (ou le soin) de verrouiller les noms de domaine ressemblants.

L’État devait pourtant s’attendre à ce type d’actions. En effet, parce que son site dédié au grand débat national va générer un important trafic, les « pros » du typosquatting ont un réel intérêt à enregistrer des noms de domaine proches afin de capter une partie de ce trafic.

Eh oui, entre les fautes de frappe commises par les internautes et les possibles confusions, des sites web avec un nom de domaine proche peuvent profiter d’un grand nombre de visites et donc générer d’importants revenus s’ils prennent la forme de page parking (aller plus loin sur le parcage de noms de domaine).

Toutefois, dans ce cas précis, la majorité des « typosquatteurs » semblent davantage vouloir se moquer du grand débat national ou décrédibiliser l’initiative du Président de la République que gagner de l’argent…

Quand le grand débat national se transforme en téléphone rose

Si de nombreux sites parodiques ou humoristiques exploitant des noms de domaines proches ont vu le jour depuis le lancement du grand débat national, deux ont particulièrement retenu notre attention.

Impossible de manquer le site grandebat.fr, dont le nom de domaine se distingue de l’officiel seulement par l’absence d’un « d ». Sur ce dernier, les internautes retrouveront une photo du Président Macron en fond et une lettre parodique de ce dernier à ses concitoyens. Entre autres, elle justifie l’organisation du grand débat national en ces termes : « las des conseils avisés des brillantes personnes qui m’entourent, l’heure est venue de donner la parole à ceux qui ne sont rien, ces Gaulois réfractaires qui nous coûtent un pognon de dingue ».

Dans un autre style, le site grandebatnational.fr a décidé de jouer sur les mots. Le grand débat national est ainsi devenu le grand ébat national. La page d’accueil de ce site propose d’ailleurs une ligne de téléphone rose permettant d’appeler « Manu ».

Reste maintenant à savoir si ces initiatives font rire tout le monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.