Le nom de domaine Duck.com appartient enfin à DuckDuckGo

Depuis 2010, Google détenait le nom de domaine Duck.com et refusait de le céder à l’un de ses principaux rivaux, le moteur de recherches DuckDuckGo. Il y a quelques jours, la firme de Mountain View a fini par « abandonner » à son concurrent ce qui constitue un élément clé de son identité numérique.

Google à l’initiative d’un typosquattage inédit

Dans l’univers du web, les sociétés sont amenées à acquérir des noms de domaine autres que ceux dans lesquels figurent des éléments constitutifs de leur marque afin de se protéger contre le typosquatting (en savoir plus sur le typosquatting).

Ainsi, la firme de Mountain View est propriétaire de nombreux noms de domaine puisqu’elle a acquis ceux proches de « google.com », soit ceux présentant une faute d’orthographe ou erreur de frappe fréquemment faite par les internautes et ceux reprenant le nom de la marque avec une extension différente.

Mais Google s’est aussi montré « coupable » de typosquatting vis-à-vis de l’un de ses concurrents, le moteur de recherches DuckDuckGo, puisqu’il détient Duck.com depuis 2010. Or, même si la firme de Mountain View propose de nombreux services, aucun ne porte le nom « duck ».

Pour autant, Google n’a pas acquis « volontairement » le nom de domaine Duck.com pour nuire à son rival. Elle en est effectivement devenue propriétaire en 2010 en achetant la société On2 qui s’était nommée, par le passé, The Duck Corporation.

Le typosquatting était donc bien involontaire même si Google aurait pu « rendre » plus rapidement le nom de domaine Duck.com

Le nom de domaine Duck.com enfin dans l’escarcelle de DuckDuckGo

Depuis de longues années, de vives tensions existaient entre Google et DuckDuckGo en raison de ce non-transfert du nom de domaine, et ce malgré les demandes incessantes du moteur de recherches édité en Pennsylvanie.

Google a bien tenté de montrer sa bonne foi un temps en plaçant des hyperliens pointant vers le moteur de recherches sur la page « duck.com » mais cela n’était plus suffisant.

Aussi, afin d’enterrer la hache de guerre entre les deux entités, Google a accepté de céder à DuckDuckGo le nom de domaine Duck.com ce qui va offrir de nouvelles opportunités à ce moteur de recherches soucieux de la confidentialité des données des internautes.

Le montant de la transaction n’a pas été révélé. Toutefois, certaines sources évoquent un nombre à 7 chiffres (soit plus d’un milliard de dollars) alors que d’autres évoquent un montant symbolique. Le secret risque toutefois d’être précieusement conservé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.